Massage et bien-être : le bien-être à portée de mains !

Le bien-être, c’est se sentir bien dans son corps, bien dans sa tête, un sentiment agréable d’équilibre considéré comme 1er degré du bonheur.

Le bien-être ne se raisonne pas, il se ressent, il se vit. Cette sensation, ou état, plus ou moins durable, se reçoit dans l’instant.

C’est un besoin fondamental que l’humain cherche, instinctivement et inconsciemment le plus souvent, à retrouver après chaque sollicitation extérieure. Cet équilibre vital permet à chacun de répondre, au mieux, aux déstabilisations dues au stress de notre vie quotidienne.

Le bien-être, c’est se laisser mouvoir et renouveler. Le bien-être naît de cette fluidité intérieure. Il invite à être désencombré de tout objectif pour laisser la vie se déployer d’elle-même, spontanément. Accueillir ce qui est à vivre ici et maintenant, sans la pression du but à atteindre, c’est offrir une sage disponibilité aux mouvements mêmes de la vie. Le bien-être résiderait là, dans la détente et le lâcher-prise ...

Le mystère du bien-être est justement de nourrir avec sagesse chaque minute de sa vie dans une pleine conscience, plutôt que de rechercher en vain un bien-être stable, persistant et immuable…

L’enjeu du massage bien-être dans notre société est conforté par la nouvelle attention apportée à ce territoire énergétique, à ce capital de vie qu’est notre corps. Le précieux « nourrissement » que propose chaque massage bien-être réunifie corps et âme. Chaque séance est tout autant un appel qu’un rappel à vivre. Le massage bien-être est une nourriture bienfaisante, une expérience vitale qui permet de restaurer ses forces, pour se réengager sans cesse dans ce mouvement fondamental de vie. Le massage bien-être est une aide pour que s’exprime la fluidité de la vie.

Le massage bien-être est un support, une voie vers un état intérieur apaisé et harmonieux, où l’Etre « détendu », relaxé, connaît une dissolution des tensions, qui rend possible l’émergence du bien-être. C’est la voie où l’on ne cesse de « laisser venir », de « laisser être ». L’espace organisé du massage bien-être permet au corps de vivre un temps de vacance, un retour à une plus grande perméabilité et disponibilité à ce qui est, ici et maintenant, présent. Le bien-être résulte alors d’une relâche, d’une dépressurisation du stress quotidien. Il est la conséquence d’ajustements permanents du conscient et de l’inconscient. Il est issu d’un équilibre intérieur, sans cesse enrichi, remanié et métamorphosé, où s’harmonise la vie organique, psychique, émotionnelle, énergétique et spirituelle.

Le massage bien-être est un vecteur parmi d’autres du « nourrissement vital » permettant de garder sa vie ouverte au renouvellement. Il nous propose de nous poser plutôt que d’agir, de laisser être plutôt que de vouloir faire. C’est un espace-temps corporel qui interroge notre dimension intérieure, modifie le regard tout en renforçant l’appropriation de son propre corps. Le massage bien-être facilite la découverte de sensations ignorées et renforce la qualité de l’écoute par un ensemble de gestes, un langage silencieux, accueillant la personne telle qu’elle est à l’instant présent. Le toucher, acte fondateur du massage bien-être, appartient au patrimoine de l’humanité en tant que moyen de communication naturel, essentiel et fondamental, présent dans toutes les civilisations depuis l’aube des temps. Le massage bien-être permet de passer du monde de l’avoir à celui de l’être. Il offre cette possibilité de vivre moins en dehors de soi. Ce retour à notre intériorité est un chemin sûr pour accéder au sens et faciliter l’accomplissement de nous-mêmes.